Albert Lévy

Je m’appelle Albert Lévy, suis l’époux du Dr. Yael Lévy, père de 4 enfants (Dona, David, Léa et Anna) et grand-père de Melody, Nathan et Taï.

J’ai grandi dans un pays musulman, le Maroc, que mes parents ont quitté pour la France quand j’avais 17 ans.

J’ai fais mon Alya avec ma famille en 1994. Depuis je demeure dans notre pays exceptionnel, à Herzliya.

Mon parcours professionnel

Je suis diplômé de Sciences Po., de l’ESSEC et détenteur d’une Maitrise en Sciences économiques.

Je suis un créateur d’entreprises et ai dirigé mes affaires dans les domaines de l’import/export, de l’informatique, de l’immobilier d’entreprise et des investissements financiers.

J’ai aussi été administrateur d’une entreprise dans le domaine de protection de l’environnement, et ceci, dans cinq pays différents sur trois continents.

Mon histoire

Mon Alya en 1994, à Herzliya…

J’ai toujours rêvé de faire mon Alya. Et j’ai réalisé ce beau projet avec ma famille en 1994. Depuis je demeure dans notre pays exceptionnel, à Herzliya.

Donateur et militant pour la protection de l’environnement.

Je suis donateur ou actif au sein d’associations, notamment qui favorisent l’intégration des émigrants de France (Qualita) ou qui militent pour la protection de l’environnement (Shomreï Habaït).

Aujourd’hui, je voudrais voir Israël réussir de façon encore plus éclatante et être dirigé de manière plus conforme à ses intérêts et à ceux de Peuple Juif.

Membre du parti Zehout

C’est pourquoi, en 2015, j’ai rejoint le parti Zehout fondé et dirigé par Moshe Feiglin, ex-membre et Vice-Président de la Knesset. Aujourd’hui je me présente aux élections primaires ouvertes de ce parti. Les primaires ouvertes permettent à tout détenteur du droit de vote en Israël de contribuer à constituer la liste de Zehout pour la 21ème Knesset.

« Je contribuerai à l’État d’Israël dans bien des domaines, notamment les relations internationales, la diplomatie et la promotion de l’image d’Israël, l’économie, l’environnement, l’Aliya et l’intégration des Olim. »

Contactez-moi